Les OUT d’or seront décernés dans sept catégories : enquête-reportage, presse étrangère, documentaire, coup d’éclat éditorial, révélation numérique, coup d’éclat artistique, et donc personnalité de l’année. Comme pour chaque édition, cette dernière est élue par les votes du public sur le site des OUT d’or, cette fois à partir du 16 novembre. Qui succèdera à Bilal Hassani, lauréat en 2019 ? Suspense !

  • Dans la catégorie « Coup d'éclat artistique »

    L’OUT d’or du coup d’éclat artistique récompense une oeuvre ou un·e artiste pour son traitement original et percutant des thématiques LGBTI.
    Everything Tasteful, par Lala &ce
    En à peine deux ans, Lala &ce a imposé son univers dans le rap français, notamment avec l’ultra sensuel Wet (Drippin) ou encore Show Me Love. Elle se démarque avec son style androgyne, et aborde ouvertement son attirance pour les femmes dans ses morceaux.
    "The Normal Heart", de Virginie de Clausade
    La metteuse en scène Virginie de Clausade s'est attaquée à un monument du théâtre contemporain, The Normal Heart, en représentation depuis septembre 2021. À travers l’expérience de son auteur, Larry Kramer, militant et écrivain gay décédé en 2020, la pièce raconte les débuts de l'épidémie du sida dans le New York des années 80.
    "Patience Mon Amour", de Camille Duvelleroy
    Camille Duvelleroy, réalisatrice et co-scénariste (avec Dorothée Lachaud) de la websérie Arte Patience Mon Amour dépeint les déboires d'un couple lesbien dans ses tentatives d'avoir un enfant et capte avec humour les difficultés de milliers de femmes que la France a longtemps exclu de la procréation médicalement assistée.
    "Garçon Chiffon", de Nicolas Maury
    Acteur révélé au grand public par la série Dix Pour Cent, Nicolas Maury est passé derrière la caméra en 2020 pour son premier long métrage, Garçon Chiffon, les déboires amoureux et professionnels d'un comédien trentenaire qui retourne dans son Limousin natal.
    "La Fracture", de Catherine Corsini
    Réalisatrice d’une vingtaine de films, Catherine Corsini a reçu la Queer Palm pour La Fracture sorti cet automne. Le film raconte la rencontre de plusieurs personnages dans un service d’urgences parisien au bord de l’implosion, dont un couple de lesbiennes en crise joué par Valeria Bruni Tedeschi et Marina Foïs.
    "Childs Carvalho Lasseindra Doherty", par LA(HORDE)
    À la tête du Ballet national de Marseille depuis 2019, le collectif LA(HORDE) a fait appel à 4 chorégraphes, dont la pionnière du voguing Lasseindra Ninja qui présente sa création Mood dans le cadre du spectacle Childs Carvalho Lasseindra Doherty.
    "De mon plein gré", de Mathilde Forget
    Autrice, compositrice et interprète, Mathilde Forget publie en 2020 De mon plein gré, son deuxième roman, le récit poignant d’une victime de viol dans lequel elle dissèque avec virtuosité les mécanismes de la justice et le regard porté sur les victimes de violences sexuelles.
  • Dans la catégorie « Coup d'éclat éditorial »

    L'OUT d'or du coup d'éclat éditorial distingue une initiative menée ces douze derniers mois par une rédaction pour traiter des thématiques LGBTI de manière respectueuse.
    Arte et Hortense Belhôte pour "Merci de ne pas toucher"
    Dans cette série de pastilles vidéos consacrée à l'art, Hortense Belhôte décortique des classiques de la peinture sans se déparer d'une analyse queer et féministe qui fait la part belle à toutes les sexualités. En diffusion depuis fin 2020, l’autrice n’hésite pas à se mettre en scène pour reproduire certaines œuvres, et mélange également les références transportant par exemple "La Vénus à son miroir" de Diego Velasquez dans une ambiance ballroom.
    La radio Franceinfo pour ses nombreux sujets consacrées à la PMA entre le 6 et 7 juin
    Lorsque le texte de loi ouvrant la PMA à presque toutes les femmes était à nouveau débattu à l’Assemblée nationale le 6 juin 2021, France Info y a consacré de très nombreux sujets. La radio du service public a montré sa volonté de donner la parole aux concernées. Des femmes pénalisées par l’arrivée tardive de la loi en raison de leur âge, la journaliste Marie Labory et Sandrine Trichard, cofondatrice des Matrikas, une association qui défend la parentalité pour tou.te.s, ont notamment été interviewées.
    L'édition Montpellier/Lunel du Midi-Libre pour sa Une du 25 décembre sur Mathieu et Alexandre de "L'Amour est dans le Pré"
    Le 25 décembre 2020, le journal quotidien régional Midi-Libre, a fait figurer en Une de l’édition Montpellier/Lunel, le couple Mathieu et Alexandre formé au cours de l'émission “L'Amour est dans le Pré”. La photo en Une les montre souriant dans un moment de complicité. A l’intérieur du quotidien, une pleine page, signée Stéphany Prades, leur est consacrée. L’article fait un focus sur leur visibilité, mais aussi les menaces qu'ils ont pu recevoir. Un choix fort dans un contexte de fêtes de fin d'année souvent associé à la famille.
    Le Quotidien pour sa Une et son reportage sur la Marche des Fiertés à La Réunion
    Le Quotidien, journal régional de La Réunion a choisi de mettre en avant la première marche des fiertés LGBTQIA+ qui s'est tenue mi-mai à Saint-Denis. Signé François Benito, l'article a fait la Une du quotidien. Il est porté par de nombreux témoignages de personnes présentes à la manifestation et par des photos de la marche signées Anne-Gaëlle Michel. De quoi voir le caractère festif mais aussi politique de l'événement qui visait à "faire sortir du placard la question du genre et de la sexualité à La Réunion".
  • Dans la catégorie « Documentaire »

    L’OUT d'or du documentaire récompense une production audiovisuelle ayant exploré l’une des nombreuses thématiques LGBTI au cours de ces douze derniers mois.
    “Jeunes filles en feu”, de Khedidja Zerouali (La relève, Mediapart)
    Si la nouvelle génération vote moins, cela ne l’empêche pas d’être engagée. La journaliste Khedidja Zerouali, également autrice d’une enquête importante sur les travailleuses du podcast, donne ici la parole à celles et ceux qui, dès le plus jeune âge, se mobilisent pour leurs idées - féministes, antiracistes, écologistes, politiques. Dans le premier épisode, diffusé en septembre 2021, des “jeunes filles en feu” tiennent un discours fort sur le féminisme, pour certaines intimement lié à leur lesbianisme.
    “La bataille du Pacs” et “le mariage pour tou•te•s”, de Thomas Rozec (Programme B, Binge Audio)
    Le 13 octobre 1999, l’Assemblée nationale adopte en première lecture la loi sur le Pacte civil de solidarité (PACS). Cette avancée dans la reconnaissance des couples de même sexe, aura provoqué une déferlante d’homophobie. Plus de 10 ans plus tard, le même climat accompagne l’ouverture du mariage aux couples de même sexe. En deux épisodes, publiés en février et octobre 2021, ce podcast revient sur les débats violents qui ont entouré ces deux lois. L’occasion de se rappeler de celleux qui se sont opposé.e.s à la reconnaissance de nos droits mais aussi, et surtout, de rendre hommage à celleux qui se sont tenu.e.s à nos côtés.
    “Le Petit Bleu” de Pawel Thomas-Larue
    Série documentaire d’entretiens apparue sur YouTube en novembre 2020, Le Petit Bleu est un ovni assez unique en son genre. C’est un Abécédaire à la Deleuze mais avec des personnes trans par des personnes trans.
    “Le procès d’un corps” de Doris Buttignol (France 3 Centre/Val-de-Loire)
    À travers Jean-Pierre et son combat pour la reconnaissance du sexe neutre, ce documentaire, diffusé en novembre 2020, présente de manière pédagogique et sensible différentes problématiques rencontrées par et infligées aux personnes intersexes.
    “Faut qu’on parle” d’Arnaud Bonnin et Lyès Houhou (Canal+)
    Pour la première fois, six sportives et sportifs français.e.s, dont certain.e.s sont encore en activité, font leur coming-out en même temps. Ce documentaire sensible mais qui ne tombe pas dans la mièvrerie, sorti en juin 2021, met en lumière des femmes, des hommes, des personnes racisées, pour donner une visibilité massive et inédite dans un univers sportif pas toujours très tolérant.
  • Dans la catégorie « Enquête/Reportage »

    La catégorie de l'enquête et du reportage réunit les sujets les plus marquants parus au cours des derniers mois.
    "Suivi défaillant des jeunes LGBT, équipes «humiliées»: la direction du Refuge gravement mise en cause", de David Perrotin et Youen Tanguy (Mediapart)
    Fruit de plusieurs mois de travail, cette enquête publiée en décembre 2020 a permis de mettre au jour de graves dysfonctionnements au Refuge. La publication de cet article a provoqué un audit puis un changement de direction au sein de l’association, créée afin d’aider les victimes d’homophobie en rupture familiale.
    “Dans le Colorado, au Ranch de la licorne obstinée, les éleveuses d’alpagas sont transgenres et anarchistes” de Corine Lesnes et Rachel Woolf (Le Monde)
    Direction les États-Unis pour découvrir le Tenacious Unicorn Ranch, premier “refuge” pour les personnes trans du pays. Un sujet original qui montre, entre autres, l’impact que peut avoir la politique au sens large sur la vie des personnes minorisées. Publication le 20 septembre 2021.
    “Hongrie : des citoyens LGBT nous racontent comment le régime de Viktor Orban les traite en “ennemis”” de Mathilde Goupil (FranceInfo.fr)
    "Je commence même à avoir peur qu'on me retire ma carte d'identité", s’inquiète Angelika. Comme sept autres personnes, elle raconte son quotidien dans un pays où s’apprêtait à entrer en vigueur une loi visant à interdire la “promotion de l’homosexualité ou de la transidentité”. Le reportage, publié le 8 juillet 2021, permet d’avoir un aperçu assez net des problématiques provoquées par un gouvernement LGBTphobes grâce à la diversité des témoignages recueillis.
    “Dans le Rhône, une enseignante interdite de faire cours avec un masque arc-en-ciel” d’Oriane Mollaret (Rue89 Lyon)
    Accusé de “mettre en évidence une opinion, ce qui était contraire au devoir de neutralité” et de "prôner un certain type de sexualité”, un masque aux couleurs de l’arc-en-ciel a été déclaré persona non grata dans un lycée du Rhône. Le reportage, publié le 19 mai 2021, met en lumière les contradictions de l’Éducation nationale à l’heure où la nécessaire lutte contre les LGBTIphobies à l’école est au cœur de l’actualité.
    “Marche lesbienne : “La PMA est une urgence de parcours de vie”” et “Colonie de vacances inclusive : “Je suis libre d’être moi-même”” de Marlène Thomas (Libération)
    Deux reportages importants. Le premier revient sur la marche historique du dimanche 25 avril 2021. Publié le jour-même, la journaliste donne la parole aux personnes concernées et détaille leurs revendications. Le deuxième, publié le 14 août 2021, nous plonge au cœur d’une colo inclusive pour ados dans le Jura où chacun.e est libre d’être qui iel est.
    "Léa, une transition pour changer de vie", d'Arièle Bonte (Sans A_)
    Rencontre à Lorient, avec Léa, une femme transgenre sans domicile fixe. Le portrait, publié en octobre 2020 dans le média Sans A_, dépeint une vie pavée de lourdes difficultés tout en restant digne et respectueux.
  • Dans la catégorie « Personnalité LGBTI de l'année »

    La personnalité LGBTI de l'année est désignée par le vote du public
    Découvrez la liste des nommé·e·s et votez en cliquant ici.
  • Dans la catégorie « Presse étrangère – Prix Xulhaz Mannan »

    La catégorie "presse étrangère" fait le tour du monde pour rassembler des initiatives et des productions journalistiques qui portent une même volonté : un soutien clamé haut et fort de la communauté LGBTI dans leur pays d’origine ou ailleurs. Le prix est baptisé du nom du fondateur du seul média LGBT du Bangladesh, assassiné en 2016.
    South China Morning Post (Hong Kong) pour “Meet trans beauty queen Nguyen Huong Giang, first Vietnamese Miss International Queen winner and an outspoken advocate for LGBT rights”
    Dans cet article publié en août 2021, la journaliste Hanh Vu fait le portrait de la vietnamienne Nguyen Huong Giang, reine de beauté et activiste trans. Outre cet article, le South China Morning Post s'est distingué au cours des dernières années par une excellente couverture des sujets LGBT+ à Hong Kong et en Asie du nord-est et du sud-est.
    Heidi News (Suisse) pour le dossier "Génération fluide"
    Comment "les millenials réinventent le genre" ? La journaliste Sophie Woeldge a traité le sujet à travers six articles centrés sur des jeunes personnes trans et non-binaires. Le dossier, publié en octobre 2020 dans le média suisse en ligne Heidi News est accompagné d’un abécédaire soigné.
    Süddeutsche Zeitung (Allemagne) pour "#actout: Wie gelingt Veränderung?"
    Dans le journal allemand Süddeutsche Zeitung, 185 acteur.ice.s ont fait leur coming-out début février 2021, malgré les possibles conséquences sur leurs carrières respectives. Le dossier, qui a fait la Une du magazine, est traité à travers plusieurs interviews de concerné.e.s.
    Les Grenades-RTBF (Belgique) pour “Double féminicide à Gouvy : "C'est un homme qui a tué deux femmes parce qu'elle se désiraient"”
    La RTBF, via sa verticale féministe Les Grenades, revient dans un article sur le double féminicide lesbophobe de Nathalie Maillet et Ann Lawrence Durviaux, survenu à Gouvy, en août 2021. La journaliste Camille Wernaers y explique de façon très pédagogue et informée, pourquoi les deux femmes ont été assassinées par un homme "parce qu’elles se désiraient".
  • Dans la catégorie « Révélation numérique »

    Nouveauté en 2021, l'OUT d'or de la révélation numérique met en lumière les productions d'influenceur‧euse‧s LGBTI sur les réseaux sociaux.
    The L Road
    Cette websérie documentaire se présente comme un roadtrip en van à travers la France, à la rencontre de lesbiennes et à l'écoute des récits de leurs vécus. Diffusés sur YouTube, ces tête-à-têtes intimes et passionnants nous font découvrir des femmes qui parlent d’elles-mêmes, de leurs vies et de leurs amours.
    Léontin et Lou
    Atterré par la pauvreté des représentations du sexe entre femmes, le couple lesbien a créé le compte Instagram Sapphosutra. Ce “kamasutra saphique illustré” se donne pour objectif “la mise en commun de connaissances autour de nos sexualités et de nos histoires”, en s’affranchissant des normes corporelles et esthétiques dominantes.
    Yassin Chekkouh
    Mannequin et coach sportif, le jeune homme a fait sensation lors de la Pride de Paris en juin 2021 en publiant des photos de lui en talons haut avec un message militant et inspirant : “Gay, Algérien, séropo, queer et je n’ai jamais été aussi fier !”.
    Jamal
    Né et élevé dans l’islam, nourri d’une double culture franco-marocaine, Jamal est scénariste. Il est l’auteur du podcast JINS, “100 % féministe, intersectionnel et inclusif”. Il y décortique pour la première fois les sexualités des personnes arabes et/ou musulmanes de France.
    Lexie
    Sur son compte Instagram Agressively_Trans, cette activiste autodidacte de 25 ans combat les préjugés qui entourent les personnes trans. Elle a publié en début d’année un ouvrage de vulgarisation, “Une histoire de genres. Guide pour comprendre et défendre les transidentités” (éditions Marabout).
    Jö Gustin
    Autrice, humoriste, réalisatrice et productrice, elle raconte des histoires d’amour et d’aventures résolument politiques dans son podcast Contes et légendes du Queeristan. Elle y mêle notamment les problématiques de racisme, de colonialisme et de violences policières.